Mesure ambulatoire de la pression artérielle

Qu’est ce qu’une MAPA ?

La mesure ambulatoire de la pression artérielle apporte au médecin des éléments de décision à la fois diagnostiques et thérapeutiques ; elle peut également, dans certains cas, fournir une évaluation plus fiable de l’efficacité des traitements que la ou les mesure(s) ponctuelle(s) effectuées en consultation.

Réalisation d’une MAPA

La MAPA est réalisée à l’aide d’un petit appareil d’enregistrement automatisé porté à la ceinture et relié à un brassard mis en place autour du bras. Cet examen permet d’avoir une appréciation objective des niveaux de pression artérielle dans les situations les plus diverses de la vie courante.

En règle générale, l’enregistreur MAPA prend la pression artérielle toutes les 15 minutes le jour et toutes les 20 minutes la nuit.

Afin de garantir la bonne qualité des mesures, il est indispensable de respecter certaines règles lors de la réalisation d’une MAPA :

  • l’examen doit être réalisé chez une personne active, en dehors de tout arrêt de travail et hors week-ends ;
  • afin de permettre au médecin de faire le lien entre d’éventuels écarts tensionnels et certains événements de la vie courante, un journal d’activité vous sera remis, journal que vous êtes invité à remplir le plus scrupuleusement possible.

La mise en place de l’appareil

L’installation des enregistreurs MAPA est réalisée dans le Service d’Explorations Fonctionnelles par un membre de l’équipe soignante (infirmière ou aide-soignante) ; au terme des 24 heures d’enregistrement ambulatoire, l’examen est interprété par le Dr Dominique de Zuttere.

L’infirmière chargée de la mise en place de l’appareil vous expliquera qu’il est, à tout moment, possible :

  • de déclencher une mesure de la pression artérielle en appuyant sur un bouton prévu à cet effet ;
  • ou, à l’inverse, de suspendre l’enregistrement en cas d’intolérance caractérisée aux gonflements du brassard.

Un fois le système installé, vous pourrez quitter l’hôpital et exercer vos activités habituelles, en évitant toutefois d’infliger au boîtier des chocs trop violents ou de l’exposer à l’humidité. Il vous sera demandé de revenir à l’hôpital le lendemain, au terme de la 24ème heure d’enregistrement, pour la dépose de l’appareil. Le contenu de la mémoire solide du boîtier sera alors transféré vers la console de traitement informatique sur laquelle le cardiologue procédera, à l’aide d’un logiciel spécifique, à la lecture et à l’interprétation des informations collectées durant la période d’enregistrement. Les résultats apparaîtront, dans le compte rendu final, sous forme chiffrée (valeur de chacune des mesures effectués ; moyennes diurnes, nocturnes et des 24 heures) et graphique.

Quelles sont les indications de la MAPA ?

  • Soit vous présentez des chiffres de pression artérielle « limites » ou faiblement augmentés lors de la consultation chez votre médecin, et celui-ci veut faire la part entre une hypertension « vraie » et une simple « réaction d’alerte » (effet « blouse blanche ») ;
  • Soit vous êtes déjà traité pour une hypertension artérielle et votre médecin souhaite évaluer l’efficacité du traitement sur une période prolongée (24 heures) incluant les périodes d’activité diurne et de repos nocturne ;
  • Soit vous présentez des malaises et/ou vertiges et/ou, l’enregistrement de la pression artérielle des 24 heures permet alors de rechercher une hypotension artérielle.

La MAPA n’offre par contre pas d’intérêt lorsque l’hypertension artérielle est évidente lors de la visite chez votre médecin.

Quels bénéfices peut-on attendre de la MAPA ?

Le niveau de pression artérielle à partir duquel est définie une hypertension artérielle est de 135/85 millimètres de mercure (13,5/8,5) pour la période de jour et de 125/75 millimètres de mercure (12,5/7,5) pour la période de nuit. Actuellement, la valeur de 130/80 mmHg sur la période des 24 heures doit être prise comme référence. C’est donc par rapport à ces valeurs-seuil que la MAPA permettra de confirmer ou d’infirmer le diagnostic d’hypertension artérielle.

Les variations de pression artérielle entre les périodes nocturne et diurne sont également très importantes à connaître. Normalement, la pression artérielle nocturne est inférieure d’au moins 10% à la moyenne enregistrée en période d’activité diurne. Ce cycle n’est, chez certains patients, pas respecté ; ce qui constitue un signe de sévérité de l’hypertension artérielle et peut suggérer l’existence d’affection endocrinienne sous-jacente.

De nombreuses études ont, par ailleurs, démontré le bénéfice de cet examen pour prédire la survenue d’un accident cardiovasculaire : la pression artérielle mesurée sur 24 heures semble donc être un meilleur reflet du risque cardiovasculaire que la pression artérielle mesurée au cabinet du médecin (pour la survenue d’infarctus du myocarde, d’un accident vasculaire cérébral en particulier).

Dans quel délai les résultats vous seront-ils communiqués ?

Un délai de 24 heures est généralement à prévoir pour que le compte-rendu définitif de l’examen puisse vous être remis en main propre par le secrétariat du service. Le cardiologue  signataire du compte-rendu pourra, si le résultat de l’examen le justifie, être amené à en communiquer directement la teneur à votre médecin traitement par téléphone. Certains cas particuliers (patients résidant hors agglomération parisienne ou ayant des difficultés à se déplacer) pourront donner lieu à un adressage postal du compte-rendu à votre domicile ou au médecin prescripteur.

Renseignements pratiques

Dr Dominique de ZUTTERE, Cardiologue, Médecin des Hôpitaux de Paris, membre titulaire de la Société Française de Cardiologie.

Du lundi au jeudi
Prise de rendez-vous : 01 47 59 55 01 ou 01 47 59 59 50