Explorations respiratoires

 

La fibroscopie bronchique

 

Où et par qui sont réalisées les fibroscopies bronchiques ?

Les fibroscopies bronchiques sont réalisées dans le Service d’Explorations Fonctionnelles par le Docteur Fatima Maria ALMEIDA, médecin spécialiste qualifiée en pneumologie. Ancien Interne des Hôpitaux de Paris, Ancien Chef de Clinique-Assistant (Unité d’Oncologie Thoracique de l’Hôpital Foch, Unité d’Oncologie Thoracique de Hôpital Saint Louis, Service de Pneumologie de l’HEGP), le Docteur ALMEIDA a également exercé, jusqu’en avril 2017, les fonctions de Praticien Hospitalier à temps partiel à l’Hôpital Robert Ballanger d’Aulnay-sous-Bois.

Qu’est qu’une endoscopie bronchique ?

Une endoscopie bronchique est un examen qui permet d’examiner directement votre trachée, vos bronches et certaines parties de vos poumons. Le fibroscope est un tube flexible, du diamètre d’un crayon, qui est introduit par le nez (ou quelquefois par la bouche) dans votre trachée et vos bronches. Grâce à la fibre optique dont l’endoscope est équipé, le médecin peut voir quel est l’état de votre arbre respiratoire et y rechercher d’éventuelles anomalies.

Pendant l’endoscopie, différents gestes additionnels peuvent être pratiqués :

– une aspiration de vos sécrétions permettant d’examiner les cellules bronchiques, de rechercher des bactéries ou des cellules anormales ;
– une ou plusieurs biopsies, c’est-à-dire le prélèvement indolore de petits morceaux de bronches ou de poumon ;
– un lavage bronchiolo-alvéolaire pendant lequel du liquide est injecté dans les bronches puis aspiré afin d’analyser le nombre et l’aspect des cellules recueillies.

Que se passe-t-il pendant l’endoscopie bronchique ?

La préparation

Il est indispensable de rester à jeun 4 à 6 heures avant l’examen. Au moment de l’examen, le médecin, assisté d’une infirmière, vous expliquera le déroulement de la procédure. N’hésitez pas à interroger l’équipe soignante si vous avez des questions additionnelles à poser. Il vous sera également demandé si vous avez déjà eu une endoscopie, si vous prenez des médicaments particuliers ou encore si vous présentez des allergies.

L’examen

Il se déroule généralement en position assise, dans un fauteuil confortable muni d’accoudoirs. Le médecin pratique une anesthésie locale par pulvérisation de lidocaïne dans votre gorge et votre nez, afin d’atténuer la gêne occasionnée par la présence de l’appareil au contact des muqueuses respiratoires ; vous allez ressentir un engourdissement progressif de la gorge. Une fois l’anesthésie réalisée, le médecin introduit le fibroscope avec précaution dans votre nez ; cela n’est pas douloureux mais peut être inconfortable. Lorsque le tube est passé, le médecin rajoute un peu d’anesthésique. Une fois le tube dans vos bronches, une exploration correcte de votre appareil respiratoire requiert généralement 10 à 15 minutes. Il peut arriver qu’une sonde de quelques centimètres soit placée dans votre autre narine pour vous administrer de l’oxygène. Une fois l’examen terminé, le tube est retiré doucement sans aucune gêne pour vous..

Après l’examen

Comme votre gorge a été anesthésiée, il vous sera demandé de rester encore à jeun pendant environ 2 heures car l’anesthésique local qui a été pulvérisé a endormi votre arrière-gorge et vous risquez, dans le cas d’une prise alimentaire ou liquide, de faire une fausse route, c’est-à-dire d’avaler non pas dans votre œsophage mais dans la trachée.
Si une biopsie a été pratiquée, il est possible qu’il y ait quelques traînées de sang dans vos crachats pendant 24 heures ; cela ne doit pas vous inquiéter. De même, il se peut que vous sentiez une gêne au fond de la gorge ou que votre voix soit un peu rauque ; ces manifestations disparaîtront en 1 ou 2 jours.

Le retour à la maison (ou dans votre chambre si vous êtes hospitalisé)

Si vous rentrez chez vous le même jour, il est essentiel que quelqu’un vous conduise. Une fois rentré, restez au calme pendant la journée. Il ne faut pas conduire, ni boire de l’alcool. Le lendemain, vous pouvez reprendre vos activités. Si vous êtes hospitalisé, un brancardier vous ramènera dans votre chambre et l’équipe soignante du service se chargera de la suite de votre prise en charge.

Les résultats

Dans la plupart des cas, le médecin pourra vous expliquer tout de suite, si vous le souhaitez, ce qu’il a vu dans vos bronches. Mais il faut plusieurs jours pour analyser les prélèvements. Une fois l’ensemble des résultats obtenus, le médecin discutera avec vous de ce qu’il convient de faire, généralement dans le cadre d’une consultation spécialisée de pneumologie.