Explorations neurophysiologiques

Electroencéphalographie

Qu’est-ce qu’un EEG ?

L’électroencéphalographie (EEG), réalisée sur prescription médicale uniquement, est une mesure de l’activité électrique cérébrale au moyen d’électrodes placées sur le cuir chevelu.

Pourquoi vous propose-t-on un électroencéphalogramme ?

L’EEG reste aujourd’hui encore, malgré le développement de la neuro-imagerie (scanner, IRM), un des seuls examens dynamiques explorant le fonctionnement cérébral. L’indication majeure est l’épilepsie. L’EEG intercritique (c’est-à-dire, effectuée en dehors des crises), sensibilisé si besoin par une privation de sommeil, apporte des arguments pour le diagnostic de crise comitiale suspecté cliniquement et pour la classification des crises et syndromes épileptiques. L’EEG est utile pour le diagnostic étiologique des malaises, confusions et comas, mettant en évidence une surcharge médicamenteuse, une encéphalopathie ou une encéphalite, un état de mal épileptique non convulsif. Enfin, l’EEG fait partie des examens légaux qui permettent d’affirmer la mort cérébrale.

Y a-t-il une préparation spéciale pour cet examen ?

Aucune préparation particulière n’est nécessaire avant la réalisation d’un électroencéphalogramme. Il faut néanmoins avoir les cheveux propres, secs et éviter le gel ou la laque. Vous pouvez manger et boire normalement, et surtout prendre régulièrement vos médicaments. Dans la majorité des cas, vous vous rendrez au laboratoire d’électroencéphalographie par vos propres moyens pour la réalisation de cet examen. Si vous êtes hospitalisé, c’est le technicien EEG qui se déplacera à votre chevet pour procéder à l’enregistrement.

Les risques :

L’EEG ne comporte aucun risque.

Les modalités de l’examen

L’examen électroencéphalographique se déroule en 2 phases :

  1. La phase de préparation

Vous êtes est allongé ou assis, un coussin installé sous la nuque. Une pâte à base de sel et de pierre ponce est appliquée sur votre cuir chevelu. Des électrodes (tampons humidifiés) sont disposées et maintenues sur votre tête à l’aide d’un casque en caoutchouc souple. Ces électrodes sont reliées à un appareil d’enregistrement par des cordons. Deux électrodes autocollantes sont posées sur votre torse pour l’enregistrement de la fréquence cardiaque. Cette préparation dure 15 minutes environ.

  1. La phase d’enregistrement

Les signaux électriques générés par votre cerveau sont alors enregistrés sur un ordinateur. L’examen se déroule en grande partie les yeux fermés. Certaines épreuves d’activation sont réalisées (ouverture et fermeture des yeux, respiration profonde, éclairs lumineux produits par une lampe). Dans le cas des EEG dit « de sieste », des enregistrements de stade de sommeil sont réalisés en complément. L’enregistrement dure de 20 à 30 minutes pour les EEG standard et 60 minutes pour les EEG de sieste.

Renseignements pratiques

Dr Christine BEAUD, Neurophysiologiste, responsable du Laboratoire de d’Électroencéphalographie, Attaché des Hôpitaux dans le Service de Physiologie-Explorations Fonctionnelles de l’Hôpital Louis Mourier, à Colombes.

L’électroencéphalographie est, depuis 2016, une prestation réservée exclusivement aux patients hospitalisés à l’Hôpital Franco-Britannique.